”Netaholique”, «cyberdépendant»… Qui ça, moi ?

Petit sondage réalisé lors d’une conférence ce jeudi auprès des élèves de 4e.

Lors de la conférence donnée par Stéphane Blocquaux, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, les élèves de 4e ont pu s’interroger sur leur rapport aux écrans, sur leur besoin d’être dans un monde virtuel ou de communiquer via les réseaux sociaux. Les dangers existent, ils le savent, mais par cette intervention -dynamique, pleine d’humour et décapante il faut l’avouer-, ils étaient mis face à leur propre responsabilité.

Vérifions le temps d’écran de chacun : Qui a un compte snapchat ?… Qui joue à Call of Duty ? Qui a un casque de réalité virtuelle ? Les mains sont chaque année de plus en plus nombreuses à se lever. Sondages, quiz, et questions très concrètes ont à coup sûr permis aux élèves d’ouvrir les yeux sur leur consommation parfois exagérée et néfaste du « net », et du « cyber » espace. 50h de téléphone par semaine , ne riez pas, allez vérifier sur votre appli…

Alors… Suis-je netaholique… ? « cyberdépendant » ?… finalement peut-être un peu….

Ô tempora, ô mores !

Ô temps, ô mœurs !

En 63 avant J.C, le sénateur Catilina fomente un complot pour prendre le pouvoir sur la République. Cicéron, consul et immense orateur, se dresse sur son chemin. Il prononce une série de quatre discours restée célèbre sous le nom de Catilinaires, et, lance sa fameuse injonction qui, en fustigeant les mœurs de l’époque, déjoue aussi l’odieuse conspiration de Catilina.

Les Latinistes de 3ème ont, à leur tour, expérimenté la déclamation du discours de Cicéron – non pas sur le forum mais dans la cour du Collège. Ils ont ainsi pu toucher du doigt les règles de la rhétorique antique, mettre en œuvre la qualité de la memoria, associer un geste d’orateur pour répondre à l’actio, revêtir la « toge » et faire preuve d’une bonne elocutio

Optime, discipuli !

C.DELAUNAY

Les vols ont repris à Air St Jo, pour la semaine du 22 au 25 mars

Les vols ont repris à Air St Jo, pour la semaine du 22 au 25 mars

175 élèves de 3è se sont retrouvés à l’aéroport Air St Jo, en ce matin du 22 mars 2021. Malgré le protocole sanitaire , les élèves de 3è ont pu avoir une dérogation exceptionnelle pour s’envoler à l’étranger.

Passeport en poche, chaque élève a dû passer les contrôles de sécurité dès 8 heures, accueillis par les stewards, les hôtesses de l’air, et tout le personnel d’Air St Jo. Il y avait foule sous le portique. Certains voyageurs portaient colliers de fleurs, bobs, et traînaient de grosses valises. On a noté quelques resquilleurs qui ont dû ouvrir leurs sacs, où on a découvert palmes, tuba, lunettes de soleil !

Après les contrôles obligatoires, tous les VIPS , sont allés dans un salon de l’aéroport pour prendre un petit goûter. Avant de s’envoler pour des destinations lointaines ( atelier néerlandais, musical, artistique, PIX ( Patagonie, Irlande, Xalapa), puzzle, rallye, origamis…), les voyageurs se sont rassemblés sur le tarmac où ils ont assisté à un flash mod professoral sous la direction du célèbre chorégraphe Franck Congnard, venu tout spécialement d’Afrique.

Il est prévu ce midi pour tous les voyageurs munis d’un passeport, « an english menu »composé de garlic bread, fish and chips and bannofie pie.

Semaine véritablement internationale et déPAYSement garanti ! Qui a dit qu’en temps de COVID, les voyages scolaires étaient supprimés ? Avec Air St Jo, il est désormais possible de s’embarquer au bout du monde !

Merci à la team St Jo d’avoir mis en place ces voyages à l’étranger… en restant sur place ! « Voyager , c’est mettre sa mémoire en bagage », dixit Keira Chakor…

(grand reporter, C Péchot)

Der deutsch-französische Tag

Der deutsch-französische Tag

La journée franco-allemande vécue au collège 

                        par les élèves germanistes

                       de troisième et de troisième Bilangue

Vendredi dernier, les élèves de Troisième du collège ont mené un travail de recherche et de rédaction en cours d’allemand sur la date du 22 janvier .

Was passiert heute ? Was feiern wir ? Mais que fêtons-nous aujourd’hui ?

Il s’agit d’une date symbolique pour la réconciliation, la coopération et l’amitié entre les deux pays voisins.

En effet, le 22 janvier 1963, le Président de la République, Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer signent le traité de l’Elysée qui pose les bases des nouvelles relations franco-allemandes apaisées autour d’une coopération profonde. L’occasion de se rappeler qu’il est important de dépasser les frontières et d’unir ses forces.

« Deutschland und Frankreich: Gemeinsam Grenzen überwinden

France et Allemagne : ensemble, dépassons les frontières ! « 


Musik …… Grenzgänger / Frontalier von ZWEIERPASCH     ….
Il n’y a pas un homme dans le monde
Qui ne mesure l’importance capitale de cet acte
Non pas seulement parce qu’il tourne la page
Après une si longue et si sanglante histoire de lutte et de combats …
On dépasse les frontières, on fait tomber les barrières …
Supprime les obstacles, dépasse les frontières
Il faut se débarrasser des murs imaginaires
Passons à travers ça, faisons le nécessaire
Mettons nos forces ensemble, sinon c’est la galère

Frau MONNIER

Rencontre autour de … Nadia Coste !

Rencontre autour de … Nadia Coste !

Lundi 25 et mardi 26 janvier, dans le cadre du Prix des Incorruptibles, tous les élèves de 4e ont eu l’occasion de rencontrer Nadia Coste.

C’était un moment d’échange où nos élèves, curieux, ont pu questionner l’autrice sur le livre Comment je suis devenue un robot. Ce roman aborde les thématiques du handicap et de la relation à son corps quand on est un ou une adolescente. Ils ont pu aussi lui poser des questions sur son métier, son parcours, ses inspirations ou encore sur ses coups de cœurs littéraires !

Si vous souhaitez découvrir l’univers de Nadia Coste, voici quelques livres à ne pas manquer :

  • Fedeylins
  • Ascenseur pour le futur
  • Rhizome
  • Jivana
  • Les élémentaires
  • Papa de papier